Le marché des bureaux en Ile-de-France retrouve de la vigueur au cours de ce premier semestre 2021, avec une demande placée qui est en hausse de 14% par rapport au semestre de l’année précédente. Cette croissance concerne tous les seuils de surfaces ce qui est très rassurant pour le futur.
Néanmoins, on est encore loin de retrouver les niveaux d’avant Covid et il faudra attendre l’année prochaine avant de renouer avec ces niveaux de demande.
Paris conserve un bon dynamisme avec une hausse de 24%, même si cela concerne essentiellement un marché de petites et moyennes surfaces. Ce qui lui permet de conserver un taux de vacance à l’équilibre.
Les grandes transactions (supérieures à 5 000 m²) du deuxième trimestre ont été principalement réalisées dans le département des Hauts de Seine avec 6 transactions sur un total de 9.
En Ile-de-France, l’offre immédiate est en hausse et de façon plus marquée qu’au trimestre précédent (+6%). Elle dépasse la barre des 4 millions de m², d’où un taux de vacance qui atteint désormais 7,7%.
Les loyers des immeubles neufs sont encore peu impactés et même toujours en hausse dans Paris QCA, même si elle est plus modérée. Ce sont les mesures d’accompagnement qui continuent leur hausse globalement dans tous les secteurs tertiaires. En revanche, les loyers des bureaux de seconde main commencent à baisser dans l’ensemble des secteurs à l’exception du QCA. Et ceci est d’autant plus marqué dans les secteurs où l’on constate une situation de suroffre.

NOTRE VISION DU MARCHÉ
L'avis de Géraldine Latham

CARTE DES SECTEURS
DE MARCHÉ

Le marché des bureaux en Ile-de-France retrouve de la vigueur au cours de ce premier semestre 2021, avec une demande placée qui est en hausse de 14% par rapport au semestre de l’année précédente.

Géraldine Latham

Chiffres clés Juillet 2021

Demande placée en Île-de-France par trimestre

Source : MBE Conseil d'après Immostat

Demande placée en Île-de-France par trimestre

  • 766 000 m² ont été placés au 1er semestre 2021 soit une hausse de 14%  par rapport au S1 2020 ;
     
  • Cependant, on constate qu’on reste largement en dessous de la moyenne de la demande placée pour un 2ème trimestre qui est de 540 000 m² sur les 20 dernières années.

Demande placée en Île-de-France par taille

Source : MBE Conseil d'après Immostat

Demande placée en Île-de-France par taille

  • 23 transactions supérieures à 5 000 m² ont été réalisées au premier semestre, soit quasiment autant qu’au cours de toute l’année 2020 où 21 transactions avaient été signées (à comparer avec une moyenne de 65 transactions par an) ;
     
  • En revanche, on note que ce sont surtout des transactions de 5 à 10 000 m² qui ont été réalisées au cours du premier semestre et non des transactions de très grande taille. D’où un nombre de m² placés stable entre le S1 2020 et le S1 2021 (environ 218 000 m²) ;
     
  • Le marché des petites et moyennes surfaces reste quant à lui toujours dynamique (+21%).

Demande Placée en Île-de-France par secteurs géographiques

Source : MBE Conseil d’après Immostat

Demande Placée en Île-de-France par secteurs géographiques

  • Paris affiche un bon volume de transactions mais surtout dans un marché de petites et moyennes surfaces, puisque seules 3 transactions supérieures à 5 000 m² ont été réalisées ;
     
  • Dans l’Ouest QCA (hors La Défense), on note une bonne performance avec +66% dont 4 transactions > 5000 m² au S1 2021 ;
     
  • Cependant, la demande placée à La Défense reste en retrait de 58% malgré 3 transactions de grande taille ;
     
  • La Péri Défense et la seconde périphérie affichent aussi un certain dynamisme par rapport à l’année précédente (entre 67 et 69%).

Taux de vacance en Île-de-France

Source : MBE Conseil d'après Immostat

Taux de vacance en Île-de-France

  • La hausse des taux de vacance se poursuit sur tous les secteurs mais de façon plus modérée ;
     
  • Paris reste à l’équilibre mais avec un taux dans le QCA qui atteint désormais 5% ;
     
  • Le quartier des affaires de l’Ouest (hors La Défense) reste en légère suroffre mais se stabilise autour de 8,1% alors que celui de La Défense poursuit sa hausse avec +1,6 point ;
     
  • En périphérie, la suroffre reste élevée en PériDéfense et dans la Boucle Nord.

Évolution des valeurs locatives moyennes pondérées des immeubles neufs

Source : MBE Conseil d'après Immostat

Évolution des valeurs locatives moyennes pondérées des immeubles neufs

  • Au T2 2021, les loyers moyens des immeubles neufs continuent leur progression pour atteindre leur niveau le plus élevé ;
     
  • Cependant, le nombre de transactions signées à des loyers supérieurs à 750€/m² est très limité ;
     
  • La hausse des loyers dans l’Ouest QCA est marquée par une transaction de grande taille à Neuillysur-Seine ;
     
  • La hausse en banlieue est quant à elle impactée par les loyers faciaux d’EVIDENCE à SaintOuen et de H2B à Clichy ;
     
  • On note que les mesures d’accompagnement augmentent dans la quasitotalité des secteurs.

Quelques transactions significatives de plus de 5 000 m² réalisées au 2ème trimestre 2021 :

Transactions significatives 5000 LOC - Juillet 2021
PRENEURSURFACE (m²) ADRESSE COMMUNEETAT DU BIEN
CAMPUS CYBER23 994465Tour Eria PUTEAUXNEUF
EM NORMANDIE13 734H2B - 32 rue Henri BarbusseCLICHY SUR SEINENEUF
INGENICO WORDLINE13 700Tour VoltaireLA DEFENSESECONDE MAIN
UP13 600GardensGENNEVILLIERSNEUF
ALDI8 715Parc Icade Paris Nord 2 - VillepinteROISSYSECONDE MAIN
TECHNIP FMC6 975Tour TrinityLA DEFENSENEUF
SANOFI6 231Paris Biopark PARIS 13NEUF
INEO SYSTRANS5 660Mail Gay Lussac (Lot B3)NEUVILLE SUR OISENEUF
UNOWHY5 030Le 168 - av. Charles de GaulleNEUILLY SUR SEINENEUF
Source : MBE Conseil

Quelques transactions significatives de plus de 5 000 m² réalisées au 2ème trimestre 2021 :